[INTERVIEW] Wazal Couture Paris : Quand la mode africaine est mise à l’honneur !

Propos recueillis par Latifa El Houari.
Ayissi Nga Joseph Marie, également connu sous le pseudonyme « JJ du style » est un créateur Camerounais, âgé de 32 ans. Fils d’un couturier, il a, très tôt baigné, dans le monde du tissu et de l’aiguille. Aujourd’hui, ce jeune styliste a décidé, avec ces créations, de mettre à l’honneur la mode africaine sur la scène internationale. Pour Planète Campus, il revient sur son parcours.
Rencontre.
Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de travailler dans le monde de la mode ?
Mon père, Ayissi Nga Pierre Célestin, était couturier dans les années 80 au Cameroun, plus précisément, à Yaoundé. J’ai toujours été en admiration devant son travail, et c’est ce qui m’a motivé à embrasser le métier.
Comment a commencé l’aventure pour vous ?
Dès mon plus jeune âge, j’ai travaillé avec mes mains. J’avais commencé à travailler dans la mécanique, et j’ai toujours apprécié la technique, le toucher. C’est ce qui a fait que j’ai toujours été persuadé qu’un métier manuel était ce qui me correspondait le plus. La décision de lancer ma propre marque (Wazal Couture) vient aussi d’un rêve d’enfant d’avoir quelque chose qui m’appartiendrait, mais aussi, c’est une manière de rendre hommage à mon père, décédé en 2015.
3
Comment définiriez-vous l’esprit de vos créations ?
Je pense que l’esprit de mes créations se définit par le respect de la richesse culturelle, la créativité sans limite, et l’innovation.
Lorsque vous créez vos vêtements, quelles sont vos sources d’inspiration ?
Elles viennent de partout. Essentiellement, des pays où j’ai voyagé, des recherches sur Google. Je m’inspire aussi des codes vestimentaires du Ghana et du Nigeria. Le monde est tellement vaste et regorge de pas mal d’idées…
Quels sont les créateurs de mode qui vous fascinent ?
Les créateurs et styliste qui me fascinent le plus sont Imane Ayissi, Martial Tapolo et Yomi Casual.
2
Quels conseils donneriez-vous à des jeunes étudiants souhaitant se lancer dans la mode ?
Le conseil que je pourrais leur donner, c’est de ne pas rater l’occasion de se former dans des écoles de mode, être à l’écoute du monde qui les entoure, avoir de la discipline dans leur propre travail, et surtout, croire en soi ! Il ne faut pas hésiter à prendre des risques dans ses créations.
Comment faire pour se procurer vos créations ?
J’ai un site qui est le www.wazalshop.com. Il est aussi possible de découvrir mes créations en boutique, au 17 rue du plâtre, 75004 paris marais.
1