Trois quarts d’heure avant l’Armistice

Trois quarts d’heure avant l’Armistice0

Françoise KriefPublié le 27 août 2017 - Lu 753 fois

Quand un professeur donne un cours d’histoire sur la guerre de 14-18 à ses élèves de Terminale en 1942 en France, en pleine occupation allemande, parler des allemands reste un exercice délicat. D’autant plus que le professeur et son épouse partagent un lourd secret hérité des derniers mois de 1918. Une manière historiquement très intéressante de relier étroitement les événements de la première à la deuxième guerre et de dénoncer le scandale des combattants morts le jour même de l’armistice en 1918, certains juste trois quarts d’heure avant… L’auteur Philippe Bertin , qui interprète à merveille le rôle du professeur d’histoire « trop » engagé et virulent au point d’avoir des remontrances de sa hiérarchie, évoque superbement à la fois des pages sombres de la première guerre mondiale, l’atmosphère trouble des années 40 et les conflits qu’une guerre peut générer dans un couple. A ses côtés une émouvante et élégante Isabelle Fournier nous offre de bons moments d’émotions, de chant aussi, avec notamment un lied de Schubert interprété de façon très personnelle avec une grande sensibilité. Un spectacle puissant et touchant à ne pas manquer (photo Laurent Schneegans)

Du 24 août au 18 novembre.

Du jeudi au samedi à 19h30

Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre au Lard, 75004 Paris

Loc 01 42 78 46 42

Be Social,
Share !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !