Stress : 1 étudiant sur 4 concerné

stress

Selon la grande enquête santé 2018 réalisée par OpinionWay pour la SMEREP, 1 étudiant(e) français(e) sur 4 se sentirait stressé(e) en permanence. Lycéen(ne)s et étudiant(e)s seraient en effet éprouvé(e)s par le rythme qu’imposent les études, l’orientation et les examens…

 

C’est en tout cas la conclusion de l’enquête en question. Par peur de l’échec, mais aussi à cause d’un certain mal-être, d’angoisses face à l’avenir ou encore de déprime, plus de 9 étudiant(e)s sur 10 affirment se sentir stressés au moins une fois dans l’année. Pour 1 sur 4, le stress s’avère même être permanent. Une réalité qui n’épargne pas non plus les lycéen(ne)s français(e)s. Selon la SMEREP, 86% de la population lycéenne reconnaîtrait traverser plusieurs « périodes stressantes » tout au long de l’année.

 

D’où vient ce stress ?

 

Sans trop de surprise, les examens apparaissent comme étant leur plus grande source d’angoisse. Ainsi, 94% des élèves ayant répondu à l’enquête ont déclaré être stressé(e)s par les partiels. Les études en elles-mêmes arrivent en seconde position, puisqu’elles constituent une importante source de stress pour pas moins de 82% des répondant(e)s. Sur la troisième marche du podium, on retrouve enfin la question de l’orientation, stressant quant à elle plus de 71% des élèves interrogé(e)s.

 

Mis à part ces principales raisons, 60% des étudiant(e)s se sont déjà senti(e)s « débordé(e)s », voire « submergé(e)s » par la vie quotidienne. Du côté des lycéen(ne)s, bien que ce chiffre soit un peu moins élevé, il est tout de même de 44%. Des résultats qui s’avèrent inquiétants, quand on sait que 22% des étudiants en France – et plus particulièrement des étudiantes, ont déjà eu des pensées suicidaires. Il existe pourtant des solutions très efficaces – testées et approuvées par de nombreuses personnes, pour éviter de succomber au stress.

 

Le sport : la meilleure façon pour éviter de stresser ?

 

Toujours selon cette même étude, les élèves interrogé(e)s auraient déclaré que le sport était une bonne solution pour lutter contre le stress. Ainsi 64% des répondant(e)s ont dit pratiquer une activité sportive au moins une fois par semaine. Pour 38% d’entre eux, cette activité leur sert exclusivement à ne pas succomber au stress quotidien.

 

Il faut dire que c’est une technique très efficace. L’activité sportive déclenche en effet la production d’endorphines, autrement dit, les hormones du bien-être. De plus, le sport oblige à se concentrer sur autre chose que ses idées noires ou ses tracas habituels. De ce fait, il permet de prendre du recul sur ses problèmes, et de les aborder plus sereinement.

 

S’amuser et s’organiser : c’est la clé

 

Mais l’activité sportive n’est pas la seule solution contre le stress des étudiant(e)s ! Une bonne soirée ou une sortie entre ami(e)s fait également office de bon anti-stress. Ça n’est pas pour rien que 21% des étudiant(e)s interrogé(e)s privilégient les sorties pour lutter contre leur stress. Une option parfaite pour se changer les idées…

 

Au quotidien, il est tout aussi conseillé de bien s’organiser. Si vous faites partie de ces étudiant(e)s particulièrement stressé(e)s, pensez donc à élaborer un planning hebdomadaire. Ainsi, vous vous y retrouverez mieux dans tout ce que vous avez à faire, que ce soit d’ordre scolaire ou personnel. Le stress sera alors moins présent.