Une couverture pour l’hiver : quand les étudiants se mobilisent

crédit photo Une couverture pour l'hiver

On vous avait déjà parlé de l’association Aïda, fondée par une étudiante dans le but de soutenir les enfants malades. Aujourd’hui, nous mettons en lumière Une couverture pour l’hiver, qui vient régulièrement en aide aux sans-abri.

Lorsqu’il s’agit de sortir quelqu’un de la misère, ou du moins, de lui venir en aide, tout le monde est concerné. Les étudiants ne font d’ailleurs pas exception. C’est ce que se disent en tout cas les membres d’Une couverture pour l’hiver, association créée par des étudiants pour venir en aide aux sans-abris – ou sans domicile fixe (SDF).

Il faut dire que, malheureusement, le nombre de ces derniers – et dernières, car beaucoup d’entre eux sont des femmes, ne fait qu’augmenter d’année en année. Selon un rapport de l’INSEE de 2015, le nombre de SDF dans les rues de Paris aurait augmenté de 84% entre 2001 et 2012. Les associations telles qu’Une couverture plus l’hiver sont donc indispensables.

Une belle histoire

Tout commence en 2015, lorsque qu’un étudiant se lie d’amitié avec Chris, un sans-abri. À force d’échanger avec ce dernier, le jeune homme décide de faire quelque chose pour l’aider. Il commence alors à économiser un peu d’argent jusqu’à pouvoir acheter une couverture à Chris. Un petit geste qui peut sembler anodin, et qui va pourtant donner naissance à un mouvement qui, 3 ans plus tard, existe toujours !

Avec des amis, cet étudiant a en effet décidé de lancer son association, logiquement baptisée « Une couverture pour l’hiver » (UCPH). Aujourd’hui, cette association étudiante compte plus de 150 membres actifs, et près de 700 couvertures distribuées cette année. Essentiellement composée d’étudiants de Paris 1, UCPH projette désormais de s’implanter dans d’autres universités, afin de prendre toujours plus d’ampleur.

Une couverture, et bien plus encore

Afin de venir en aide aux sans-abris parisiens, les étudiants membres d’Une couverture pour l’hiver, lors de leurs maraudes, distribuent non seulement des couvertures, des sacs de couchage, mais aussi des kits d’hygiène, du thé, du café ou encore des vêtements chauds. Mais au-delà de l’entraide, l’association met un point d’honneur à recréer le lien social, que les personnes sans-abris ont bien souvent perdu.

« Nos actions ne se limitent pas au seul soutien matériel : de véritables conversations se mettent en place autour de boissons chaudes afin que se tissent des liens, même temporaires, entre les sans-abris et les membres de l’association. Et c’est ainsi que se font des rencontres atypiques, et surtout très enrichissantes ; des rencontres nées d’un désir de découvrir l’autre dans son humanité ; des rencontres fondées sur l’écoute et la confiance », peut-on lire sur le site de l’association.

Des actions solidaires

Au-delà de ses actions sur le terrain, UCPH a mis en place diverses actions auprès des étudiants parisiens pour récolter des fonds ou des biens matériels :

– Petits déjeuners solidaires
– Concert annuel caritatif
– Collectes dans la rue
– Tricot solidaire (tricoter des vêtements pour les sans-abris)
– Chaussettes solidaires (donner ses chaussettes célibataires)
– Campagne de crowdfunding

Si vous souhaitez vous aussi venir en aide aux sans-abris, vous pouvez tout à fait rejoindre les rangs de l’association ! Vous pouvez également participer à leurs différentes actions ou tout simplement faire un don…

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1