Zéro déchet : idéal pour les étudiants fauchés

zéro déchet

Comme beaucoup d’étudiants, vous avez un budget très serré et avez souvent du mal à finir le mois. Pour vous chaque centime compte ! Afin d’épargner votre portefeuille, avez-vous déjà songé à passer au zéro déchet ? Une pratique de plus en plus répandue, pour le bien de la planète et de vos économies…

 

Le zéro déchet, qu’est-ce que c’est

 

Il y a deux types de zéro déchet : celui qui consiste à ne plus produire de déchets résiduels (entendez non recyclables et/ou compostables), et celui qui vise à ne plus produire de déchets du tout (un peu comme la célèbre Béa Johnson et son fameux bocal annuel) ! Le but : faire du bien à la planète en l’allégeant de plusieurs tonnes de poubelles par an, et alourdir votre portefeuille de quelques pièces et billets supplémentaires.

 

Si le second type est bien plus économique et écologique que le premier, il demande aussi plus de temps pour se mettre en place et nécessite une bonne organisation. Voyons-le donc pour l’instant comme un but à atteindre d’ici quelques années ! Avant de vous lancer dans le zéro déchet total, mieux vaut en effet commencer « petit » et vous faire la main sur les déchets dits « résiduels », à savoir tout ce qui ne se recycle pas, ne se composte pas et n’est pas réutilisable.

 

Comment débuter dans le zéro déchet

 

Faire la chasse au plastique

 

Dans un premier temps, essayez de réduire puis de supprimer tous les emballages plastiques. Cela va du film alimentaire autour du brocoli en passant par l’emballage du saucisson ou le sachet de gruyère râpé. Idem pour les pots de yaourts, les films alimentaires en tous genre et les sacs non réutilisables (bien que ceux-ci soient normalement interdits). Lorsque vous faites vos courses, privilégiez donc les emballages en carton, papier et verre. En plus d’être recyclables, ils sont aussi réutilisables ! Et lors de vos sorties, veillez également à refuser certains déchets en puissance comme les pailles, les échantillons, les goodies, etc.

 

Changer ses habitudes

 

Pour limiter au maximum vos déchets et préserver votre budget, tournez le dos aux grandes surfaces ou aux supérettes hors de prix. Allez plutôt chez les petits commerçants de quartier, ou directement auprès des producteurs les jours de marché. Fromager, boucher, primeur, boulanger… autant d’artisans qui vous vendront des aliments de bien meilleure qualité, sans emballage superflu ! Pour cela, n’oubliez pas d’emporter vos boites réutilisables pour pouvoir tout transporter. Les boutiques de vrac, quant à elles, vous permettent de trouver à tout ce que vous voulez à moindre coût. Eh oui, vous ne payez pas l’emballage !

 

Faire soi-même au maximum

 

Revenez aux bases de la cuisine et réapprenez à cuisiner tout (ou presque) vous-même ! Acheter une pizza surgelée vous coûtera aussi cher que d’acheter un paquet de farine bio. Or, le paquet en question peut vous permettre de faire au moins 4 ou 5 pizzas. Le calcul est vite fait ! Si les ingrédients de base vous semblent chers à l’achat, dites-vous qu’avez un peu d’huile de coude, ils peuvent vous nourrir beaucoup plus longtemps que leurs homologues industriels. Une vérité qui s’applique également aux produits d’hygiène, cosmétiques ou ménagers : avec quelques ingrédients multi-usages, vous pouvez remplacer tous les produits chimiques et hors de prix que vous utilisez !

 

Alors, pour votre bien, celui de la planète et surtout celui de votre budget, êtes-vous prêt(e)s pour le zéro déchet ? Vous savez désormais que ça n’est pas si compliqué, il suffit juste de savoir s’organiser. Votre santé et votre porte-monnaie vous en remercieront bien assez tôt !

Partagez6
Tweetez
Enregistrer
+1