Human Power Plant : quand sport et écologie s’allient

Human Power Plant project

Qui a dit que sport et écologie ne pouvaient pas faire bon ménage ? Certainement pas les créateurs du « Human Power Plant », un projet s’intéressant à la production d’électricité propre… dans des salles de sport !

 

C’est effectivement la brillante idée qu’ont eu Melle Smets et Kris de Decker, deux artistes néerlandais. Invités par l’Université d’Utrecht à réfléchir sur le moyen de ramener son empreinte carbone à zéro d’ici 2030, les deux designers ont tout bonnement imaginé une « centrale électrique humaine ». Un concept pouvant tout d’abord sembler saugrenu mais qui, tout bien réfléchi, relève du génie !

 

Faire du sport : un acte écolo ?

 

Chaque jour, des milliers de personnes se rendent à la salle de sport. Vélos elliptiques, tapis de course et machines de musculation tournent alors à plein régime… uniquement grâce à l’énergie de leurs utilisateurs. C’est cette même énergie, produite par les sportifs lors de leurs entrainements, que les deux artistes ont choisi d’exploiter. En d’autres termes, ils ont imaginé un monde où chaque séance de sport permettrait de générer de l’électricité !

 

Quand les étudiants jouent les cobayes

 

Selon les créateurs du « Human Power Plant », cinq minutes de sport équivaudraient à plus de 15 Wh d’électricité, soit 3h de lumière. À lui seul, un être humain serait donc capable de produire en une journée autant d’énergie qu’un petit panneau solaire d’un mètre carré. En y installant des salles de fitness adaptées, un immeuble de 22 étages pourrait donc s’auto suffire en électricité grâce à l’énergie verte générée par ses habitants.

 

Un projet aujourd’hui à l’état de prototype, actuellement testé par 750 étudiants néerlandais de l’Université d’Utrecht. En pratiquant une heure et demi de sport par jour au minimum, ces derniers produisent suffisamment d’électricité pour alimenter leur chambre mais aussi l’immeuble tout entier. L’initiative n’est donc pas vaine et donne bon espoir quant à la fameuse transition énergétique dont le monde a grand besoin !

Human Power Plant project

Le Human Power Plant, bien plus que de l’électricité

 

Si cette « centrale électrique humaine » semble pour le moment bien fonctionner, l’initiative ne s’arrête pas là ! En effet, le duo d’artistes a prévu bien plus pour tous ces étudiants… En plus de produire l’électricité dont ils ont besoin au quotidien, ces derniers ont également pour consigne de valoriser leurs déchets alimentaires.

 

Finis les restes qui partent à la poubelle : dans cette résidence étudiante, ils sont récoltés puis transformés en biométhane. À l’avenir, les joyeux cobayes pourraient également avoir à tester bien d’autres choses. Cuisinières sans feu, douches à échange de chaleur, machines à laver cinétiques ou encore sous-vêtements thermiques sont au programme !

 

Une initiative qu’il serait intéressant de voir se développer dans toutes les universités du globe… ainsi que dans les grandes villes. N’oublions pas qu’il y a urgence : tout le monde doit prendre sa part de responsabilité et agir en faveur de l’écologie. Car si la planète peut très bien se débrouiller sans nous, nous ne sommes rien du tout sans elle…

Partagez17
Tweetez
+1
Enregistrer