Démentèlement de la « jungle » de Calais : Des réfugiés accueillis sous les applaudissements des habitants de la commune de Croisilles

Alors que le démentèlement de la « jungle » de Calais se poursuit avec quelques affrontements, une scène émouvante et pleine d’humanité ne cesse d’être relayée sur les réseaux sociaux, celle d’un accueil chaleureux, et tout en applaudissement, de 30 réfugiés soudanais, par des habitants d’une commune située non loin d’Arras…

Depuis lundi, le démantèlement de la « jungle » de Calais se poursuit. Plus de 4000 réfugiés ont été conduits vers des des centres d’accueil et d’orientation, d’autres tentent de résister et ne veulent pas quitter leur campement. Au milieu de cette tragédie humaine, une scène pleine d’humanité fait le tour du web : un accueil chaleureux et tout en applaudissement, par les habitants de la commune de Croisilles, près d’Arras, d’une trentaine de réfugiés soudanais évacués de la « jungle » de Calais. En effet, à leur arrivée en bus, les Soudanais ont eu le droit à un tonnerre d’applaudissements par des habitants et des membres de l’association La vie Active. Pour Gérard Dué, maire de la commune de Croisilles, l’accueil des réfugiés est tout à fait naturel : « Ces gens ont le choix entre une balle dans la tête et une bombe. Il faut s’occuper de ces gens. C’est aussi un acte citoyen. On fait partie d’une république, il faut bien prendre sa part. » (propos rapportés par France 3). Les réfugiés ont été accueillis au centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Croisilles, près d’Arras. Ce centre avait été aménagé par l’association La vie Active, dans les anciens locaux de la maison de retraite de la commune.

 

 


Arrivée des migrants à Croisilles