Taxis : la grève continue

La mobilisation des chauffeurs de taxis débutée hier se poursuit aujourd’hui, à Paris et en province, malgré le fait que Matignon ait désigné un médiateur pour tenter de sortir de la crise. A Paris notamment, cette grève entraîne des blocages importants sur plusieurs sites comme la Porte maillot, et plusieurs incidents sont à déplorer, dont un blessé.

La colère des chauffeurs de taxis tient à la baisse de leur activité causée par la concurrence des véhicules VTC (service proposé notamment par l’entreprise UberPop). En effet, grâce à ce service, n’importe qui peut proposer ses services en tant que chauffeur. Pour les professionnels, il s’agit d’une concurrence déloyale puisqu’ils n’ont pas à payer la licence, ainsi que d’un danger pour les utilisateurs puisque l’état des véhicules n’est garanti par personne.