Etats-Unis : la NSA a surveillé 3 présidents français

Trois présidents de la République françaises ont été espionnés par la NSA de 2006 à 2015 : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. C’est ce qu’ont rélévé WikiLeaks, Mediapart et Libération. La capacité des services de renseignement américains à recueillir des informations au plus haut niveau de l’Etat français s’avère ainsi considérable.

Libération a dévoilé un document de 2010 établissant une liste de numéros de téléphone de la NSA. Celui de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte (conseiller diplomatique), Claude Guéant (secrétaire général de l’Elysée), Pierre Lellouche (secrétaire d’Etat au commerce extérieur), Jean-Pierre Jouyet (secrétaire d’Etat aux affaires européennes) y figurent…

Dans les documents relatants les discussions confidentielles, on y apprend que Nicolas Sarkozy s’estimait être le « seul homme capable de résoudre la crise financière ». Il a également déclaré que c’était « la première fois que les Etats-Unis n’ont pas agi en leaders dans la gestion d’une crise mondiale et la France va maintenant prendre la main » (2008).

Quant à François Hollande, un document du 22 mai 2012 – soit quelques jours après son élection – évoque une discussion entre Jean-Marc Ayrault et le président de la République au sujet d’une rencontre avec le SPD (parti de l’opposition allemande) avec comme thème la sortie de la Grèce de la zone euro. Cette réunion s’est bien tenue un mois plus tard…

Mardi soir, la Maison Blanche a répondu qu’elle n’écoutait pas les communications de François Hollande. Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC) a ajouté que les Etats-Unis considéraient les Français comme des « partenaires indispensables ».

François Hollande a convoqué un conseil de défense mercredi 24 juin. Qualifiant ces écoutes d’« inacceptables », l’Elysée a fait savoir que La France « ne tolérera aucun agissement mettant en cause sa sécurité »

Il reste à déterminer comment la NSA a réussi à installer son dispositif de surveillance : depuis l’ambassade américaine, située à quelques pas de l’Elysée ? Grâce à des antennes allemandes ?