Droit d’asile : la demande explose

Le HCR (Haut commissariat aux réfugiés) a publié son rapport 2014 le jeudi 26 mars 2014. Le constat est alarmant, il n’a pas enregistré un tel nombre de demandes d’asile depuis 22 ans ! Parmi les principales causes, les crises en Syrie et en Irak. Le HCR appelle à davantage de générosité de la part des pays riches.

En un an, les demandes ont augmenté de 45% ! 866 000 personnes ont déposé une demande d’asile dans 44 États. Ces chiffres frôlent le record de 1992 (900 000) alors que la guerre en Bosnie-Herzégovine faisait rage. En Europe, ce nombre a connu une hausse de 47% (44% au sein de l’Union européenne). L’Allemagne attire le plus. Le pays enregistre 173 100 demandeurs d’asile, suivi par la Turquie (87 800), la Suède (87 000) et l’Italie (63 700). Avec les États-Unis (121 000), ces États totalisent 60% de la demande.

Si on ramène le chiffre au nombre d’habitant, la Suède arrive en tête avec 24 demandeurs pour 1000 habitants, suivie du Luxembourg (12,6) et de la Suisse (12,3). Les demandes dans les pays scandinaves ont nettement augmenté. A titre d’exemple, le Danemark a compté 96% de demandeurs en plus.

L’Italie et la Turquie sont les pays du sud connaissant la plus grande hausse de la demande. On peut attribuer ce phénomène à l’arrivée des embarcations clandestines en partance d’Afrique sur les îles italiennes.

Les États-Unis et le Canada voient les demandes d’asile augmenter respectivement de 44% et 33%.

Le pays des droits de l’homme (à comprendre, la France), se distingue de ses voisins et enregistre une baisse (1,2%). L’hexagone, qui faisait partie des trois pays les plus prisés en 2012 et 2013 passe maintenant à la 6ème place. La Norvège (-6,4%) et le Portugal (-6%) connaissent le même sort. L’Australie et la Nouvelle-Zélande voient leur demande chuter de 23%.

Parmi les réfugiés, le nombre de Syriens (149 600) a doublé. La plupart s’est installée dans les pays limitrophes. Cependant avec la perspective de la prolongation de la guerre, ils cherchent désormais à immigrer vers l’occident. Les Irakiens, Afghans, Serbes, Kosovars et Érythréens sont également très représentés parmi les demandeurs d’asile. Le nombre d’Ukrainiens a augmenté de 998%.