Le permis de conduire : en route vers moins de galère ?

Pour faire face au délai d’attente immense entre deux passages à l’examen pratique du permis B (presque 200 jours dans certains départements), la loi prévoit un de permettre aux agents publics et contractuels (anciens policiers, militaires ou agents de la poste) d’être examinateurs. Le temps d’attente maximal entre deux examens doit s’élever à 45 jours. Les écoles de conduite peuvent également proposer des forfaits de conduite inférieurs à 20h pour les élèves ayant des facilités. Les établissements scolaires ont la possibilité de faire passer le code. Cette réforme devrait permettre d’accéder plus rapidement au précieux sésame, sans pour cela dépasser les limites de vitesse !