Crise au PS : le parti de l’échec ?

Un document, diffusé par Europe 1 jeudi 30 octobre, révèle que le Parti Socialiste connaît une forte baisse de ses recettes dues aux adhésions. Un rapport qui une fois de plus met à mal l’image du parti.

Le PS est-il menacé par une fuite de ses adhérents ? Ce tableau de bord, authentifié par le PS, présente le budget prévisionnel de l’année 2014. Le parti attend 2,3 millions d’euros des militants adhérents. Malheureusement, le parti n’avait récolté en juillet que 530 369 euros soit 60 % de moins qu’espéré. Plus qu’un échec financier, ces données montrent que de plus en plus de partisans ne renouvellent pas leurs cartes.

Pour Christophe Borgel bras droit du secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadèlis, cette défaite est tout à fait compréhensible. «Que le PS perde des adhérents avec les difficultés que connaît le pouvoir et les défaites électorales que nous avons eu, c’est assez logique. Il faut attendre la fin de l’année pour savoir si on est en période de basses eaux. »

La chute d’adhérents au parti s‘explique surtout par le gouvernement de François Hollande. Le Parti Socialiste est en pleine dislocation. Entre les frondeurs comme Benoit Hamon, l’invisibilité de Hollande et les coups de sang de Manuel Valls, il est logique que le parti de gauche soit boudé.

Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1