Crise au PS : le parti vit il ses derniers moments ?

La bataille entre les frondeurs et le gouvernement bat son plein. Suite au clash par médias interposés entre Benoit Hamon et Manuel Valls, Jean-Christophe Cambadélis appelle au calme dans les colonnes du Parisien.

Jean-Christophe Cambadélis n’en peut plus ! Il ne supporte plus voir les membres de son parti se déchirer jour après jour. Le premier secrétaire du Parti Socialiste a donc profité d’un entretient avec Le Parisien pour calmer les ardeurs de chacun. Cambadélis demande « le respect » entre les socialistes.

« Le Ps, cela veut dire Parti Socialiste… et pas Playstation. Il ne s’agit pas de descendre le plus de socialistes en moins de temps possible » ajoute le chef du parti de gauche. Il prône le collectif « Je déplore cette règle du ‘je’ qui valorise la petite phrase, les postures. Le PS est atteint de cette maladie de la vie politique contemporaine où le raisonnement, le respect, l’écoute sont évacués au profit de la pique blessante ».

Malheureusement, la hache de guerre est loin d’être enterrée au PS.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1