Affaire Bygmalion : l’UMP « ne savait rien du tout »

Jean-François Copé a affirmé qu’il « ne savait rien du tout » à propos de Bygmalion, la société de communication fondée par deux de ses amis, soupçonnée d’avoir surfacturé des prestations commandées par l’UMP.

Interrogé sur le plateau de RMC/BFMTV sur ce qu’il savait ou non de cette affaire qui porterait sur des surfacturations d’événements, fictifs pour certains, le président de l’UMP s’est expliqué : « J’ai lu l’article de Libération, avec des factures, que je n’avais jamais vues, que je découvrais (…), oui j’ai changé de version et j’ai demandé des investigations. Je convoque demain un bureau politique pour présenter les éléments dont j’ai connaissance. » 

Le FN, du « gâchis » !

Quand on lui demande quelles seront les conséquences de toute cette histoire, Jean-François Copé martèle qu’il ne savait rien du tout et qu’il ne compte démissionner. Après le large score du Front National aux élections européennes qualifié de « gâchis », son interview, l’homme politique estime que le président de la République François Hollande devrait consulter les Français sur sa « réforme territoriale » en cours, par un référendum.

Partagez8
Tweetez
Enregistrer
+1