Manifestations des fonctionnaires : le gouvernement ne lâchera pas !

Les fonctionnaires français se sont mobilisés hier, jeudi 15 mai, pour dénoncer le gel des salaires, bloqués depuis 2010. Infirmiers, enseignants, pompiers, éducateurs, policiers… Tous étaient rassemblés dans les grandes villes de l’Hexagone, pourtant, le gouvernement est unanime : sans croissance, pas d’augmentation de salaires.

Les syndicats unis

Pour la première fois depuis 2007, sept fédérations (CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa, FA-FP), rejointes par Force Ouvrière avec ses propres revendications, ont défilé dans l’unité, sans toutefois faire le plein de leurs troupes.

La manifestation parisienne a rassemblé 10.000 personnes selon la police et 20.000 d’après les organisateurs. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a exclu de faire un geste tant que la croissance serait en panne. « Nous ne pourrons faire de geste que le jour où la croissance redémarrera dans notre pays. Elle est nulle. En croissance zéro, il n’y aura pas de revoyure », a-t-elle dit sur France Info tandis que les fonctionnaires n’acceptent pas le gel des salaires jusqu’en 2017 annoncé par Manuel Valls le mois dernier.

« Le gouvernement devrait faire attention, quand on poursuit une logique d’austérité comme il le fait, c’est dangereux socialement, c’est dangereux économiquement, mais c’est aussi dangereux démocratiquement », a répondu Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, sur BFM-TV.

Un mouvement suivi dans la France

Environ 2.000 fonctionnaires ont manifesté à Strasbourg derrière une banderole sur laquelle était écrit « Salaire des fonctionnaires, le compte n’y est pas ». A Nantes, ils étaient 2.500 : «  On n’est pas contre la maîtrise des dépenses publiques, mais à un moment donné ça ne devient plus tenable », a expliqué Franck Truong, secrétaire départemental de la CFDT en Loire-Atlantique. Bordeaux, Toulouse et Lyon ont également vu défiler les fonctionnaire.

Par ailleurs, des perturbations ont eu lieu dans le transport aérien, une centaine de vols ont notamment été annulés et d’autres retardés à Orly, Roissy, Toulouse, Marseille et Nice.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1