Hadopi : sanctionner les sites illégaux ?

Mireille Imbert-Quaretta, la présidente de la commission de la protection des droits de la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), a décidé de prendre des mesures à l’encontre de la contrefaçon sur Internet et a proposé, hier lundi 12 mai, un rapport au gouvernement avec ses préconisations.

« Il n’existe pas de solution unique pour lutter contre la contrefaçon sur Internet », relève Mireille Imbert-Quaretta dans le texte que l’Agence France-Presse (AFP) s’est procuré. Ce texte, appelle à « un ensemble d’actions complémentaires et coordonnées impliquant tous les acteurs ».

Le rapport de la présidente propose quatre principes :

En 2013, 60% des internautes ont téléchargé illégalement des contenus et la Hadopi a envoyé 2,5 millions de recommandations en France selon Mireille Imbert-Quaretta dans La Dépêche.