Manif pour tous : auront-ils raison de Taubira ?

Suite à l’annonce de la composition du nouveau gouvernement de Manuel Valls, Christiane Taubira conserve son poste place Vendôme. La ministre de la justice reste garde des sceaux et compte notamment faire voter de nombreux textes adoptés en conseil des ministres sur le débat du mariage pour tous de janvier 2013. Encensée par la gauche durant la polémique du mariage homosexuel, Christiane Taubira compte cependant de nombreux opposants parmi le Front National entre autres. Et son maintien au sein du gouvernement « de combat » de Valls a entrainé de vives réactions de la part de ses opposants.

Ainsi mercredi 2 avril, plus d’une centaine de personnes, réunies suite à l’appel au rassemblement de la Manif pour tous, se sont regroupées devant le ministère de la justice, furieuses de la nomination de la garde des sceaux. La préfecture de Paris a indiqué au Monde que « La manifestation était non déclarée », et les manifestants « empêchaient l’entrée et la sortie de la place Vendôme ». Cinq personnes ont été interpellées.

Fervente opposante à la « loi Taubira » sur le mariage pour tous, Christine Boutin figurait parmi les manifestants, déclarant que les français avaient donné leur avis sur la question dans les urnes, en faisant référence à la claque du PS durant les élections municipales. La membre du Parti chrétien démocrate a expliqué le but de la manifestation contre la ministre de la justice « Nous voulons montrer que, pour un certain nombre de gens, le maintien de Christiane Taubira au ministère de la justice est une véritable provocation pour tout ce qui touche à la famille ».

Les manifestants de la manif pour tous ont voulu bloquer le passage des véhicules officiels qui quittaient la place Vendôme en les huant. La centaine d’opposants scandaient en cœur « Casse-toi, Taubira ! ». La place est restée occupée durant plus d’une heure et des tensions se sont crées lors de l’intervention des CRS et de gendarmes mobiles venus en nombre déloger les manifestants afin de rétablir la circulation. Peu après 20h, le mouvement s’est finalement dispersé.