Plan cancer: le tabac au centre?

Le président François Hollande aurait décidé, dans le cadre du plan cancer, de se concentrer sur la lutte contre le tabac. Sachant qu’elle serait une des principales causes du cancer, elle devrait être au coeur des résolutions.

Ce mardi, le président lance le nouveau plan cancer. La lutte contre le tabac y aurait une grande place, étant la principale « cause » de la maladie. Les inégalités face aux maladies et le coût des traitements serait aussi au coeur du débat. Selon Europe 1, la Sécurité sociale devrait mieux rembourser les substituts au tabac, ce qui permettrait peut-être d’inciter les fumeurs à arrêter, et ainsi provoquer une baisse de la vente de cigarettes. Mais pour certains, cela ne suffirait pas: la seule solution serait une hausse des prix brutale car une hausse graduelle n’est pas efficace. François Hollande s’attaquerait aussi aux inégalités face à la maladie: il avait déjà souligné que « le risque de mourir » d’un cancer « entre 30 et 65 ans est deux fois plus élevé chez les ouvriers que chez les professions libérales ». Ce plan cancer qui porte sur la période 2014-2019, s’inspirerait d’un rapport réalisé par le Pr Jean-Paul Vernant, un hématologue qui devrait élaborer un ensemble de recommandations sur ce sujet, sous l’ordre du président. Celui-ci dénonce notamment des prix « scandaleusement élevés » des nouveaux traitements contre le cancer, allant jusqu’à 100 000 euros par an et par patient.