Une collégienne rouée de coups par des « camarades »

Une collégienne de 14 ans a été rouée de coups à la mi-janvier par une cinquantaine d’élèves à la sortie de son collège, après un « jeu » qui aurait mal tourné.

On ne compte désormais plus les nombreuses histoires de violences perpétrées à l’intérieur ou à l’extérieur des collèges et lycées. Après la mort du jeune Hakim et l’agression à coup de couteau d’un collégien de 14 ans il y a peu, voilà qu’une nouvelle affaire de violence scolaire défraye la chronique, alors que les enseignants du lycée Adolphe-Chérioux n’ont toujours pas repris les cours, en signe de protestation, et pour réclamer plus de moyens d’encadrement et de surveillance des élèves.

Elodie a témoigné ce matin sur Europe 1 du terrible cauchemar qu’elle a vécu il y a un mois, à la sortie de son collège de Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis. Elle explique avoir été la victime du « jeu de la boule ». Pendant la récréation, des élèves semblent la choisir pour cible d’un jeu stupide. Ils lui lancent une balle, qui passe entre ses jambes, puis ricanent et lui lancent : « t’es morte à la sortie ». Après les cours, une cinquantaine de collégiens l’attendent à la sortie, l’encerclent et commencent à la passer à tabac, sous l’oeil passif des « équipes mobiles de sécurité », les agents mis en place spécialement par le rectorat pour assurer la sécurité à l’extérieur du collège (!). Elodie est sauvée du « lynchage » par la gardienne du collège qui s’interpose et sort la jeune fille des griffes de ses « camarades ». Bilan : plusieurs contusions, trois côtes fêlées et une adolescente traumatisée qui n’est pas retournée au collège depuis son agression.

Au micro d’Europe 1 la mère d’Elodie s’est indignée contre les sanctions prises à l’encontre des tortionnaires de sa fille, qu’elle juge insuffisantes. Les agresseurs présumés ont été exclus du collège pendant trois semaines, puis l’ont réintégré pendant que sa fille perdait 4 kilos et ne dormait plus. Une enquête a été ouverte, mais la maman déclare que celle-ci « ne semble pas progresser ».

En attendant, Elodie cherche un autre collège où elle essaiera d’oublier ce « cauchemar » en reprenant, on l’espère, une scolarité normale.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xc6rwm_elodie-victime-du-quot-jeu-de-la-bo_news[/dailymotion]