Jean-Luc Mélenchon : la VIe République pour sortir de la crise politique

Fervent défenseur du passage à la VIe République, le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, appelle à une manifestation le 5 mai prochain pour réclamer une république plus juste et moins contaminée par l’immoralité des politiques.

L’affaire Cahuzac semble conforter Mélenchon dans l’idée qu’un passage à la VIe République, avec les changements dans les institutions qu’elle induit, est nécessaire pour sortir de la crise politique. Pour appuyer son argumentation, il n’a pas hésité à se référer à l’exemple très actuel de l’affaire Jérôme Cahuzac qui a avoué avoir détenu un compte en Suisse ouvert à l’époque par Philippe Péninque, un ami de Marine Le Pen et ancien membre du GUD, une organisation d’extrême droite aux actions très violentes.

« La chaîne des mensonges qui entourent Cahuzac commence au Parti socialiste et finit au Front national. C’est absolument invraisemblable ! Il faut un grand coup de balai. On ne peut accepter que le peuple Français découvre ce spectacle lamentable », a-t-il déclaré au micro de France Info vendredi matin. Pour contrer tout cela, Mélenchon souhaite que soit organisée « le jour anniversaire du second tour de la présidentielle, le 5 mai, une marche citoyenne pour la VIe République, pour purifier cette atmosphère politique insupportable. »

Amoureux des grands mots et des grandes images, Mélenchon en a profité pour tacler la connivence des journalistes et qualifier le gouvernement actuel d’ « oligarchie [qui] s’est constituée de tout-puissants seigneurs et de leurs affidés dans le monde politique et médiatique ».

Mélenchon profite donc de cette crise au sein du gouvernement Ayrault dont la cote de popularité est au plus bas, pour appeler les militants déçus à rejoindre son parti.

 

Crédits photo : AFP / Pascal Guyot