François Hollande: le « comique » qui a fait 51% des voix.

François Hollande, également connu sous le sobriquet de « Monsieur Petites Blagues », fait depuis plusieurs années les belles heures des journaux. Des petites plaisanteries qui ne font pas rire tout le monde, à commencer par ses adversaires politiques.

Si François Hollande n’avait pas fait de politique, il aurait peut-être pu se lancer dans l’humour, tant son inspiration semble intarissable. Qu’il soit en meeting, en déplacement dans une foule, en visite dans un salon, ou même en conférence de presse, il n’hésite jamais à régaler l’assistance (ou la presse) d’une petite boutade.

Si son staff est très réceptif à son humour, ce n’est pas le cas de tous les Français, et surtout pas de ses adversaires politiques : non, un président de la République n’est pas là pour faire de l’humour, déplorent les cadres de l’UMP.

Ainsi, les récentes blagues de François Hollande sur la démission du Pape ou le (non)-retour de Nicolas Sarkozy en 2017 ont révolté le parti gaulliste : Nathalie Kosciusko-Morizet, Luc Chatel, Lionnel Luca ou encore Claude Guéant se sont indignés de toutes ces déclarations, jugées « indignes » d’un chef d’Etat.

Les Français, eux, sont divisés et ne s’amusent pas tout le temps des plaisanteries d’un président que l’humour peut décridibiliser. Certains s’inquiètent de l’image que renvoie ce chef d’Etat blagueur et très (trop) souriant, à l’inverse de nombreux de ces homologues.

Alors, peut-on être président de la République et avoir un sens de l’humour très développé ? Le débat reste ouvert.

Partagez1
Tweetez
Enregistrer
+1