Mariage gay : de quoi la France a-t-elle peur ?

Le débat sur le mariage homosexuel ne cesse de secouer l’opinion française depuis plusieurs mois. Le gouvernement n’a pas encore fait passer la Loi que politiciens, religieux et anonymes s’indignent contre des unions qui, selon eux, ne devraient pas être célébrées.

Cela fait déjà plus de dix ans que les Pays-Bas autorisent les couples du même sexe à se marier…et une bonne partie des autres pays du continent européen leur ont rapidement emboité le pas : la Belgique, l’Espagne, la Norvège, la Suède, le Portugal, l’Islande, l’Argentine et le Danemark.

Mais toujours pas la France. Certes, le pays des droits de l’homme n’est pas le seul dans cette situation : Allemands, Italiens, Suisse ou encore Britanniques n’ont pas encore ouvert le mariage aux couples du même sexe…

Il n’empêche qu’en France, la question semble poser un réel problème….

Le poids des traditions.

La France a des racines judéo-chrétiennes : et dans celles-ci, le mariage homosexuel n’existe pas. Ainsi, Monseigneur André Vingt-Trois, cardinal et archevêque de Paris, décrit le mariage gay comme « une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société. » . Il a justifié ces dires en défendant «le droit des enfants à se construire en référence à celui et à celle qui leur ont donné la vie.» .

Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien-Démocrate, va dans le même sens : par rapport au projet de Loi du gouvernement, elle a estimé sur LCI que « le véritable enjeu de ce texte de loi, c’est la négation de la différence sexuelle. » .

Un enjeu politique.

Le mariage homosexuel est un engagement du gouvernement socialiste : l’opposition fait tout pour le faire plier et reculer. C’est donc un rapport de force qui s’installe entre le Parti Socialiste et les tendances de droite, l’UMP en tête. Jean-François Copé, sur tous les fronts ces dernières semaines, a prié le gouvernement de « ne pas passer en force » sur le sujet, et d’organiser des « Etats généraux de la famille, je ne cesse de le demander. » .

Pour l’ancien ministre du travail Xavier Bertrand, « il faut qu’il y ait une vraie concertation » …

Et pourtant…

… La majorité des Français serait favorable au mariage homosexuel. Mais les déclarations qui se succèdent les rendent de plus en plus frileux.

Qu’a cela ne tienne : certains citoyens ont décidé d’assumer leur prise de position en faveur des unions gays : Le 23 octobre, dans le cadre d’une manifestation opposée au mariage et à l’adoption par les couples homosexuels, deux jeunes filles se sont embrassées devant un photographe de l’AFP. Le cliché à rapidement fait le tour de la toile.

Côté politique, la maire de la commune de Hantay, dans le Nord, a décidé de marier un couple gay le 10 novembre. Désirée Duhem a expliqué : « On espère qu’il y aura un peu d’indulgence du gouvernement pour une validation légale de l’union. »