Armes en Syrie: enfin la légitimité pour intervenir ?

Selon Human Rights Watch (HRW), l’armée syrienne aurait récemment utilisé des bombes à sous-munitions, des armes interdites dans de nombreux pays, depuis la Convention sur les armes à sous-munitions de 2008, en raison de leur extrême dangerosité pour les populations civiles. En effet, le lancement de l’une d’elles projette des milliers de charges explosives qui s’éparpillent sur une large zone.

HRW dit avoir été alerté de l’usage de ces bombes par des vidéos postées sur Internet par l’opposition.

Rappelons que plus de cent pays ont officiellement banni l’usage des bombes à sous-munitions, en vertu d’une convention entrée dans le droit international en 2010. Leur usage par le régime de Bachar el-Assad, constitue donc un argument supplémentaire pour les interventionnistes. Un argument cependant limité car la Syrie n’a pas signé ce texte, pas plus que la Russie, la Chine et les États-Unis.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1