Russie : peine confirmée pour deux des membres du groupe Pussy Riot

La justice russe a confirmé, à l’issu du procès en appel, la condamnation à deux ans de travaux forcés dans un camp pour deux des membres du groupe Pussy Riot.

La troisième membre du groupe, Ekaterina Samoutsevitch, qui avait écopé d’une peine identique en première instance et avait récusé ses avocats il y a dix jours, a en revanche vu sa peine suspendue par la cour d’appel.

Les avocats des trois jeunes femmes, qui avaient travaillé jusqu’ici de manière très étroite, avaient affirmé que Ekaterina Samoutsevitchla avait annoncé qu’elle pourrait rompre l’unité du groupe en plaidant coupable dans l’espoir d’obtenir une peine plus clémente. Ce qui vient de se produire.

Les trois musiciennes sont jugée pour avoir chanté une «prière punk» contre Vladimir Poutine, dans une chapelle.