Sécurité aérienne : un homme tente de prendre l’avion avec une valise remplie d’armes.

Un homme transportant un véritable arsenal a été arrêté à l’aéroport de Los Angeles, peu de temps avant d’embarquer pour Boston.

Grosse frayeur pour les agents de sécurité de l’aéroport de Los Angeles, vendredi dernier.

Alors qu’il passe les douanes, un Américain déclare à l’officier qui l’interroge porter sur lui un couteau. Mais le douanier, avisé, remarque que l’homme porte également sur lui un gilet par balles, et surtout cache des pantalons ignifuges (autrement dit non-inflammables) sous son manteau.

L’agent décidé alors de fouiller les bagages du suspect, après que celui-ci ait nié posséder produits dangereux ou armes sur lui.

Il découvre alors un véritable arsenal : une hachette, d’autres couteaux, des housses mortuaires, plusieurs matraques, un masque respiratoire, des chaînes, une grenade fumigène… Bien plus qu’il n’en faut pour commettre une série de meurtres, voire même un attentat.

L’homme a logiquement été interpellé. On lui reproche principalement le transport de la grenade fumigène : « Lorsqu’elle est déclenchée dans un espace suffisant, une grenade fumigène répand sa fumée sur environ 12.000 mètres cube, assez pour remplir la cabine d’un avion commercial. (…) Lorsqu’elle est déclenchée dans un espace confiné, elle peut mettre le feu. » , a expliqué un agent. Son transport est formellement prohibé sur les avions de ligne.

Mais ce qui interpelle surtout les autorités américaines, c’est que cet homme n’ait pas été arrêté à Incheon (Corée-du-Sud), d’où venait l’avion.

Onze ans après les attentats du 11 septembre 2001, la sécurité dans les aéroports s’est-elle relâchée, ou le cas de cet Américain est-il isolé ? Présenté mardi devant la justice, il risque, s’il est condamné, jusqu’à cinq années d’emprisonnement.