Fiscalité française : la pire tyrannie depuis 1789 ?

Le maire conservateur de Londres, Boris Jonhson, a estimé que la politique fiscale française était la « pire tyrannie depuis 1789 ».

«Vous êtes tous bienvenus», a-t-il déclaré, lors du congrès du parti conservateur, lundi à Birmingham, à l’adresse des français songeant à fuir la taxe à 75% sur les plus hauts revenus. Ces propos font échos à ceux du premier ministre David Cameron qui, trois mois auparavant, s’était dit prêt à «dérouler le tapis rouge» aux exilés fiscaux français, «cela paiera nos services publics et nos écoles», avait-il ajouté.

Rappelons que François Hollande a annoncé 20 milliards d’euros de hausses d’impôts supplémentaires pour 2013; et que, malgré la polémique, il a maintenu le principe d’une taxe de 75% pour les contribuables gagnant plus d’un millions d’euro par an, sur les revenus dépassant cette somme – une super-taxe qui concernera «2000 à 3000 personnes» et durera «le temps du redressement» soit deux ans.