Ecologie : des militants de Greenpeace s’introduisent dans des centrales nucléaires suédoises

Les militants Greenpeace ont une nouvelle fois fait la preuve des défaillances des dispositifs de sécurité des centrales nucléaires. Mardi 9 octobre ils sont parvenus à pénétrer à l’intérieur de deux centrales suédoises, lors d’une opération baptisée « stress test ».

Selon l’organisation écologiste, près de soixante-dix activistes ont pris part à ces opérations menées à la centrale de Forsmark, au nord de Stockholm, et à la centrale de Ringhals, dans le sud-ouest du pays.

Selon la police et le personnel de sécurité des centrales, seize militants ont été arrêtés à Ringhals et quarante-trois à Forsmark.  S’ils n’ont pas réussi à pénétrer les bâtiments de la centrale, ils ont quand même pu franchir les barrières de sécurité.

« Nous espérons que les problèmes de sécurité dans les centrales nucléaires suédoises vont ainsi être prises au sérieux », a expliqué l’organisation dans un communiqué. Elle a appelé par ailleurs la ministre de l’environnement suédoise, Lena Ek, à « fermer immédiatement les réacteurs ». Dix réacteurs nucléaires sont toujours en activité en Suède.