J-O 2012 : Nelson Monfort fait une grosse gaffe avec les nageuses françaises

Connu pour ses interviews guindées et décalées, le Nelson Monfort international était impérativement le personnage à avoir pour l’animation rocambolesque de ces jeux. 

Tout allait plutôt bien depuis le début de ces jeux olympiques londoniens, aussi bien pour les sportifs français dont les performances sont remarquables, que pour l’organisation sans faux pas du pays receveur.

Tout allait bien oui, jusqu’à que Nelson Monfort mette les pieds dans le plat.

Plutôt habile d’habitude quant aux formules précieuses et courtoises à utiliser, sur ce coup, Nelson a merdé.

Hier soir, une fois que le 4x 200 m féminin en natation s’est terminé, le commentateur a retrouvé les nageuses françaises, qui ont remporté la médaille de bronze pour l’épreuve,  Coralie Balmy, Camille Muffat, Ophélie-Cyrielle Etienne et Charlotte Bonnet.

Alors qu’il présentait ses félicitations aux nageuses pour leurs performances, Nelson Monfort, a questionné  de manière très personnelle Ophélie-Cyrielle Etienne, concernant le décès de sa mère, l’année dernière.

Un commentaire déplacé a retenu l’attention, « Je sais que vous avez souffert il y a un peu plus d’un an d’un deuil familial. J’imagine à qui vous souhaitez dédier cette médaille ce soir et puis la partager avec vos amis »

L’indélicatesse a profondément touché et dérangé la nageuse concernée, ainsi que ses coéquipières.

La championne a malgré tout essayé de sauver les apparences en répondant en ces termes, « Je pense à elle. Mais j’ai aussi envie de penser à tous les gens qui sont là et toute ma famille qui est venue me supporter et qui me regarde aussi ».

L’entrevue a enflammé la toile. Les tweets de critique ont abondé. « Ce genre de journalisme qui fait dans le pathos est intolérable », « Nelson Monfort a une capacité extraordinaire pour mettre mal à l’aise les gens qu’il interviewe. C’est grandiose ».

Le Nelson national adoré pour son décalage, n’est plus en odeur de sainteté.