Quel est le meilleur film de l’année ?

Quel est le meilleur film de l’année ?1

Antoine GinekisPublié le 17 décembre 2009 - Lu 2,601 fois

Les petites statuettes, Cesar et Oscar, seront distribués dans quelques mois. A Campus, le goût du smoking-petit-four-petit doigt en l’air n’étant pas vraiment prononcé, on préfère faire ça comme ça, entre nous. Alors après la musique, voici donc les récompenses – les Planète d’Or – concernant le 7e Art! Et cette année, il y a vraiment eu du très bon! Comme d’habitude, le meilleur film, c’est à vous de le décerner!

Quel est le meilleur film de l'année ?

Loading ... Loading ...

 

Grand débat dans la rédaction! La sélection est touffue car la qualité est au rendez-vous. Le jury s’est donc montré intransigeant et forcément corrompu par la dose de kiff ressenti à la sortie de la salle.

 

Le Planète d’or du « film le plus grisant, le plus excitant, le plus survolté, dézingué. En gros, le film le plus rock’n’roll de l’année » n’a par contre pas fait débat: Good Morning England! 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Le Planète d’or du « meilleur film français » s’est lui joué entre deux oeuvres assez distinctes. « Un Prophète » ou « La journée de la jupe » ? A Campus, on opte pour le moins connu – la flamme de la résistance peut-être – et à l’histoire qui semble parler d’une jeunesse qui existe, pas celle de TF1, ni celle un peu trop aseptisée de « Entre les murs. » Pis, Adjani, on ne l’avait jamais vu comme ça! 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Planète d’or le moins disputé fut sans conteste celui « du film de Woody Allen, de l’année, car Woody Allen, c’est toujours génial » est revenu à « Whatever Works » pour ses dialogues, et son personnage central, toujours aussi mordants! 
Image de prévisualisation YouTube 

 

Le Planète d’Or de « la comédie peut-être un peu lourde mais terriblement drôle » s’est elle jouée entre « l’âge de glace 3″ et « Very Bad trip. » Pour le coup, même si les héros 3D sont toujours aussi déjantés, la virée entre potes et la recherche du futur mari, ont relâché les zygomatiques de tout le monde. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Planète d’or du « film à voir parce que c’est important de comprendre certaines choses sur le monde et la société actuelle » est évidemment décerné à notre agité du bocal préféré: Michael moore et son inimitable « Capitalism: A love story »

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

Le Planète d’or du « film qui sonne juste, bien vu, réfléchi et qui réconforte sur le quotient intellectuel et émotionnel de certains réalisateurs d’Hollywood » revient, lui, à Clint Eastwood et son excellent: Gran Torino

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Planète d’or du « film qui, s’il fallait en voir qu’un seul, c’était celui-là » est décerné à la bouffée d’air frais de l’année, oeuvre de Danny Boyle: Slumdog Millionnaire 
Image de prévisualisation YouTube

Tags: , , , , ,

Be Social,
Share !

Commentaires (1)

  1. Cinephil dit le
    0
    C’est quoi cette course bizarre entre avatar et la journée de la jupe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !