Palmarès lycées 2012: le classement est-il fiable?

C’est une tradition, le ministère de l’Education Nationale publie le palmarès des meilleurs lycées. Mais les lycées sélectionnés par le ministère sont-ils véritablement les meilleurs? Le classement est-il fiable? et les indicateurs ne biaisent-ils pas le résultat final? Eléments de réponses.

Pour évaluer les lycées français, le ministère de l’Education Nationale s’appuie essentiellement sur trois indicateurs : taux de réussite au bac, taux de bacheliers sortants, toutes filières confondues, et taux d’accès au bac pour les élèves de seconde. L’objectif de ces indicateurs est d’évaluer le caractère sélectif des établissements. « J’insiste sur l’importance de ces indicateurs de valeur ajoutée à l’opposé d’une vision très superficielle et ‘palmaresisante’ des lycées », a déclaré le directeur général de l’enseignement scolaire (Dgesco), Jean-Michel Blanquer, lors d’une conférence de presse

Mais ces indicateurs ne font pas l’unanimité car ils ne prennent pas en compte certains éléments dans le travail d’un lycée et ne tiennent pas compte des spécificités de certains établissements. Le taux de réussite au baccalauréat est un excellent exemple, donnant le pourcentage de terminale ayant décroché le bac à la sortie du lycée, l’indicateur ne prend pas en compte d’autres éléments à l’instar de l’abandon ou l’échec des élèves « en cours de route ».

Néanmoins, le ministère de l’Education Nationale précise que les indicateurs officiels n’ont pas vocation à établir un classement, mais plutôt à évaluer la performance des lycées, tout en prônant le cas par cas.

Le classement des lycées n’est donc pas une valeur sûre, comme tout classement, des failles existent. Les résultats doivent être nuancés car ils ne renseignent pas sur certaines réalités sociologiques complexes des lycées classés.

 

 

 

Partagez1
Tweetez
Enregistrer
+1