Attentats à Bagdad: de nouveaux attentats sont à prévoir

Quatre voitures piégées ont explosé mardi dans des quartiers majoritairement chiites de Bagdad, faisant 14 morts et 75 blessés, selon la police et les hopitaux. Depuis le retrait des forces américaines fin 2011, sur fond de guerre civile entre chiites et sunnites, les attentats se succèdent.

La première voiture a explosé aux alentours de 6h45, près d’un groupe de travailleurs, et la deuxième près d’une boulangerie, une demi-heure plus tard, dans le quartier de Sadr City. Les deux autres ont visé des écoles secondaires dans le nord de Bagdad, causant la mort de trois personnes, et en blessant une trentaine d’autres. C’est la série d’attentats la plus meurtrière depuis le retrait des troupes américaines, en décembre dernier.

Le site jihadiste Honein,  prévient que « les attaques violentes contre les Rawafid (infidèles, nom donné aux chiites par les extrémistes sunnites) vont se poursuivre », rajoutant que « les lions de l’Etat islamique d’Irak ne cesseront pas leurs opérations tant que le gouvernement safavide restera au pouvoir ». Le gouvernement « safavide », du nom d’une dynastie iranienne, désigne l’actuel gouvernement irakien majoritairement chiite, que les extrémistes sunnites jugent inféodés à l’Iran.