Nauvrage du Costa Concordia : Le commandant doit être puni

Vendredi, un bateau de croisière a percuté un rocher près du rivage en Italie. Le paquebot, qui contenait 4 200 passagers et membres d’équipage, a été évacué mais 14 personnes sont toujours portées disparues. Le commandant, qui a quitté le navire avait la fin de l’évacuation, pourrait avoir commis des erreurs de commandement.

Vendredi matin, le Costa Concordia, un bateau de croisière de 290 mètre de long, a touché un rocher au large de la Toscane (Italie) alors qu’il transportait 4 200 personnes à son bord. La bateau étant à demi immergé, l’évacuation a été difficile. 6 personnes ont trouvé la mort dans l’accident et plus de 60 sont blessées. 14 personnes étant toujours portées disparues, le bilan humain pourrait s’aggraver dans les heures à venir.

Le commandant du navier, Francesco Schettino, pourrait être à l’origine de l’accident. Selon la compagnie Costa Crociere, il aurait commis « de graves erreurs de jugement« , ce qui aurait provoqué la collision. La compagnie a aussi indiqué que « l’itinéraire suivi par le navire était trop rapproché de la côte, et il semble que les décisions (prises par Schettino) n’ont pas été conformes aux procédures d’urgence en vigueur chez Costa Crociere. » 

Le commandant a aussi quitté le navire avant la fin de l’évacuation. Selon les garde-côtes, il a refusé de retourner à bord du navire quand cela lui a été demandé. Arrêté samedi, il est accusé d’homicides involontaires multiples et d’abandon du navire.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ArVjn1zOnDs[/youtube]