Looking for Nicolas Sarkozy : le documentaire qui énerve l’UMP

« Looking for Sarkozy », diffusé jeudi soir sur Arte, est un documentaire décrivant la perception qu’ont 18 journalistes étrangers de la présidence de Nicolas Sarkozy.

Plusieurs membres de la majorité ont fait part de leur indignation jugeant le documentaire outrageant pour les téléspectateurs. “Durant 1H30 de propagande anti-Sarkozy, ces petits procureurs néostaliniens n’ont eu de cesse que de critiquer, dénigrer et ridiculiser le chef de l’Etat”, s’est enflammé le député UMP des Alpes-Maritimes Lionel Luca, visant ainsi les analyses des correspondants de presse étrangers interviewés pour ce documentaire.

Ce “documentaire-réquisitoire”, réalisé selon Lionel Luca avec des “journalistes étrangers soigneusement choisis (dont un russe et un chinois sûrement moins bavards chez eux)”, “rappelle les grandes heures de la télévision soviétique”. Pour le député des Alpes-Maritimes, “Arte (…) outrage des téléspectateurs qui participent à son financement et se déshonore avec une émission à sens unique qui restera un grand moment dérisoire de désinformation”. Et de demander: “Comment le CSA compte-t-il comptabiliser ce temps?”. Nadine Morano parle d’un documentaire « Grotesque » sur son compte Twitter, scandalisée.

Le documentaire “Looking for Nicolas Sarkozy” réunissait “18 journalistes étrangers en poste à Paris” (The Economist, BBC, Associated Press, Der Spiegel, New York Times,RAI, Al Jazeera, etc.) visant à illustrer “comment la presse internationale perçoit le président français” et à faire “une chronique du règne de Nicolas Sarkozy”. Du New York Times à la BBC,  les invités ont tenté de définir l’une des figures les plus troublantes de la politique française de ces dernières années. Le journaliste du Nouvel’Obs parle même de « passer le quinquennat au Kärcher de Nicolas de Sarkozy. » Intriguée par «l’homme de la rupture», la presse étrangère s’étonne, quand elle ne s’effraie pas, devant sa pratique du pouvoir.

Partagez32
Tweetez
Enregistrer
+1