DSK : Patrick Bruel prend sa défense

Invité sur le plateau du JT de France 2 pour présenter son livre, Patrick Bruel a été interrogé par Laurent Delahousse sur l’affaire DSK. Ce dernier s’est dit « triste pour [ses] amis que sont Dominique et Anne. Et ce qu’[il] pense n’appartient qu’à [lui]. Eventuellement à eux si [il] leur en parle. »

Interviewé par Laurent Delahousse, Patrick Bruel s’est fait l’avocat de Dominique Strauss-Kahn et de sa femme Anne Sinclair. Il a voulu mettre les points sur les « i » : « Ce sont des amis. Des amis. » Il faut partie des « vieux amis » du couple, et il est régulièrement invité dans leur riad à Marrakech, comme le précisait l’Express.

Il s’est dit choqué par les propos tenus par certains journalistes dans la presse. Seul Claude Angeli, directeur du Canard Enchaîné, a tourvé grâce à ces yeux, suite à ces propos tenus sur l’affaire DSK au micro d’Europe 1 : « trop c’était trop, […] la digue [a] cédé. » Patrick Bruel répond à cela qu’il souhaite « que cette digue puisse être colmatée assez vite et qu’on arrête avec cette histoire. »

Dans une autre mesure, Patrick Bruel a dit se sentir « orphelin de ce que Dominique Strauss-Kahn a représenté politiquement », il est avant tout « sidéré, voire écœuré par le déversoir et la vulgarité dans laquelle s’est vautrée une certaine presse ces derniers temps. »

Image de prévisualisation YouTube
Partagez64
Tweetez
+1
Enregistrer