Stade de Kiev : Une inauguration incontrôlable

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch et la chanteuse colombienne Shakira ont inauguré samedi soir, en présence d’environ 60.000 spectateurs, le stade de Kiev rénové qui accueillera la finale de l’Euro-2012 organisée conjointement par la Pologne et l’Ukraine.

Néanmoins, les festivités ont été perturbées à plusieurs reprises dans la soirée. Lors de son discours d’inauguration, le président Ianoukovitch, dont la popularité laisse à désirer, a d’abord été hué par une partie des 60 000 spectateurs présents. Avec ce stade, « l’Ukraine organisera de façon digne le championnat », a toutefois déclaré le président ukrainien, fier de des travaux colossaux réalisés.  Puis ce sont trois militantes du mouvement Femen, coutumier des coups d’éclat, seins nus, qui ont fait irruption sur la pelouse pour réclamer un « Euro-2012 sans prostitution », avant d’être rapidement maîtrisées par la police.

Last but not least, c’est ensuite un incendie qui s’est déclaré sur le toit du stade, au niveau des projecteurs, alors que Shakira venait de se produire pendant 40mn devant les 60 000 spectateurs présents. Un incendie provoqué par les feux d’artifices qui, heureusement, n’a fait aucune victime.

Bref, malgré ces imprévus, le spectacle a été à la hauteur de l’attente suscitée par cette nouvelle enceinte, qui a coûté la somme de 585 millions d’euros, démolie dans un premier temps, puis reconstruite et modernisée dans la foulée pour accueillir l’Euro 2012. Mais la question de la sécurité peut se poser alors que le manque de transparence concernant la construction du stade a été maintes fois critiqué. L’an dernier, les services de sécurité ukrainiens avaient annoncé avoir découvert un détournement d’un million d’euros de fonds publics destinés à la reconstruction de cette enceinte, qui va être étrennée le 11 novembre avec un match amical entre les sélections ukrainienne et allemande.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1