Einstein : La théorie de la relativité est remise en cause

Einstein et sa théorie de la relativité ont été dépassés par… les neutrinos ! C’est ce qu’ont annoncé jeudi des physiciens du CNRS, qui, d’après leurs recherches, ont démontré que les particules élémentaires de la matière (neutrinos) voyageaient plus vite que la vitesse de la lumière, jusqu’alors considérée comme la limite infranchissable.

«Si c’est vrai, c’est une véritable bombe pour la physique, c’est une découverte comme il en arrive tous les siècles», commente Thibault Damour, grand spécialiste de la relativité d’Einstein à l’Ihes (Institut des hautes études scientifiques à Bures-sur-Yvette). Si des particules ont effectivement circulé à une vitesse supérieure à celle de la lumière, c’est incompatible avec les grandes théories de la physique actuelles, dont la relativité d’Einstein, et cela remet en question leur « domaine » de validité, explique Pierre Binetruy, directeur du Laboratoire Astroparticule et cosmologie à Paris.

La violation de la vitesse de la lumière a été observée sur un faisceau de neutrinos, des particules ultralégères qui n’interagissent presque pas avec la matière, produits par l’accélérateur du Cern, près de Genève, et détectés sous la montagne du Gran Sasso, dans les Apennins, au centre de l’Italie. On s’attendait à ce que les neutrinos traversent sans encombre les 731 kilomètres de croûte terrestre qui séparent les deux installations scientifiques à une vitesse proche de celle de la lumière, soit un trajet d’au moins 2,5 millièmes de seconde. Mais à l’immense surprise de Dario Autiero et de ses collègues lyonnais, les neutrinos arrivaient sur le détecteur Opera, dans le laboratoire du Gran Sasso, en moyenne avec 60 nanosecondes (60 milliardièmes de seconde) d’avance par rapport à la lumière. Un décalage qui paraît infime, mais qu’aucune théorie actuelle n’est capable d’expliquer.

« Compte tenu de l’énorme impact qu’un tel résultat pourrait donc avoir pour la physique, des mesures indépendantes s’avèrent nécessaires afin que l’effet observé puisse être réfuté ou bien formellement établi », souligne le CNRS.

Nikola Tesla avait donc raison quand il réfutait la théorie d’Einstein sur la vitesse de la lumière. Il avait également découvert l’énergie libre grâce aux neutrinos, une énergie propre et gratuite ! Cependant les lobbyings du monde entier ont toujours préféré l’utilisation du pétrole et des ressources de la nature pour créer de l’énergie… Cette (re)découverte pourrait donc être une véritable révolution technologique.

Source : Le neutrino, la particule qui va détrôner le pétrole

Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous pour comprendre cette passionnante découverte

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=wbvN-5saWuc[/youtube]