Résultats bac 2011: le taux de réussite stagne malgré un record

Et voilà, le baccalauréat version 2011 est définitivement terminé avec la publication des résultats post-rattrapages! Si le taux de réussite s’est maintenu autour de 85%, 71,6% des lycéens de la génération 2011 sont diplômés. Un record.

Les fuites n’auront finalement eu aucun impact. Ou si peu. Toutes filières confondues, le taux de réussite au baccalauréat version 2011 atteint 85,6%, soit 0,1% en plus par rapport en 2010. Le taux de réussite global reste donc stable. Dans le détail, on observe cependant une hausse des résultats dans les séries générales et technologiques, et une légère baisse dans la filière professionnelle.

Ainsi, le taux de réussite au bac général monte à 88,2% (+1 point de pourcentage par rapport à l’édition précédente), avec un pourcentage de 87,7% pour la série ES et 85,6% pour les littéraires. La série S, touchée par des fuites et une modification du barème de l’épreuve de mathématiques, grimpe à 89,4% de réussite (+0,8 point). Finalement, les différentes fraudes de cette édition 2011 n’ont eu quasiment aucune conséquence. Concernant le bac technologique, il est lui aussi en progression de 0,9 point par rapport à l’année dernière en atteignant 82,3%. Il n’y a que le bac professionnel qui connait une forte baisse de 2,6 points (83,6% de réussite).

Une baisse que l’on doit en fait à la réforme du bac pro, lancée en 2008 par Xavier Darcos, qui a ouvert 72 000 places de candidats à un bac professionnel depuis trois ans. Cette année, il y avait par exemple 45 848 candidats en plus qu’en 2010, et cette ouverture devrait se poursuivre. Paradoxalement, le taux de réussite au bac pro est donc en baisse mais il y a tout de même plus de diplômés que les années précédentes (environ 37 000). Ce qui explique que la génération 2011 ait établi le record de bacheliers : 71,6%, alors que ce taux se situait autour de 65% depuis 15 ans.

Si on exclut les différentes fuites qui ont entaché certaines épreuves, le bac 2011 est donc un bon cru. Le taux de réussite du premier coup (avant les oraux, donc) était d’ailleurs en hausse. Mais ces résultats sont inférieurs à l’année 2009, où le taux de réussite avait atteint 86%. A noter que ces résultats restent encore provisoires, car il faut encore inclure la session de septembre destinée à ceux qui ont manqué les épreuves de juin.

Pour les heureux bacheliers, place désormais aux admissions dans les études supérieures. Si vous ne savez pas quoi faire l’année prochaine, voici quelques conseils pour bien choisir sa formation post-bac. Peut-être que certains étudiants prévoient plutôt de travailler et recherchent un job d’été. Si c’est votre cas, c’est par ici. Enfin, pour ceux qui ont été recalés, ne perdez pas espoir ! Il vous reste des possibilités, même sans avoir le fameux diplôme, que nous avons réunies ici.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Y4-ckXUmkUs[/youtube]

Crédit photo: AFP/Archives, Denis Charlet