Sarkozy dévoile sa réforme du lycée

Hier, le chef de l’Etat a présenté son nouveau plan de réformes des lycées. Parmi les principales mesures, Nicolas Sarkozy souhaite revaloriser les filières littéraire et technologique ainsi que favoriser la réorientation. 
 

Il s’agit d’un enjeu majeur du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le président avait d’ailleurs dû reculer l’an dernier face à la forte mobilisation lycéenne. Hier, le président a donc présenté les nouvelles options de son gouvernement. Voici ce qui devrait changer dès la rentrée prochaine pour la seconde, puis en 2011 pour la 1ère et en 2012 pour la terminale. 

 

Revaloriser les « L »

Nicolas Sarkozy veut sortir la filière littéraire de l’ornière, jugée par beaucoup d’élèves comme une voie sans débouchées. Pour le président, cette revalorisation passera par une meilleure maîtrise des langues vivantes. « Tous les lycéens devront être bilingues et certains trilingues. », a-t-il expliqué. Pour réussir un tel défi, le plan prévoit la mise en place d’un projet spécifique axé sur les langues vivantes. Autre mesure visant à redorer le blason du Bac « L », la mise en avant des domaines artistique et culturel, qui représenteront une nouvelle épreuve au bac. Nicolas Sarkozy proposant un « équivalent moderne des ciné-clubs » dans tous les lycées. France Télévisions sera également chargé de créer une vidéothèque de classiques du cinéma, disponible pour chaque établissement sur le Net. 

 

Promouvoir la filière « STI »

Le bac « STI », plus professionnel, reste mal connu et surtout mal perçu par une grande majorité d’élèves et de parents. A tort selon Nicolas Sarkozy pour qui « le mépris pour les voies technologiques est intolérable. » Une filière dont il a jugé archaïque le programme qui n’a « pas bougé d’un iota depuis 1990. » Le président français a ainsi proposé une rénovation totale des programmes des séries Sciences et technologie industrielle (STI). Aussi, ces classes auront obligatoirement des places réservées en BTS, IUT et en classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs. 

 

Une réorientation possible en cours d’année

Si le lycée français a bien un gros problème, c’est certainement celui de l’orientation. Trop de redoublements sont dus à un mauvais choix de filière. Afin de limiter ce phénomène, Nicolas Sarkozy propose la possibilité de changer d’orientation en cours d’année, après la seconde. Il n’a cependant rien dit sur la possible surcharge de certaines classes que cette mesure pouvait amener. Pour effectuer ce changement de filière, l’élève devra effectuer un stage pendant les vacances ou en plus de ses cours pour rattraper le niveau. Ce soutien express se fera avec des professeurs volontaires. 

 

L’orientation plus encadrée

Pour l’orientation générale, les enseignants volontaires pourront être formés à cet effet. Ils viendront alors en aide aux conseillers d’orientation pour aider les étudiants. Des stages de remise à niveau seront également proposés sur le mode du volontariat des profs. 

 

Chaque élève aura droit à du soutien

A l’instar des collèges et écoles primaires, les professeurs devront s’acquitter de deux de soutien hebdomadaires à tous lycéens, bons élèves ou en difficulté. Pour l’instant, le projet reste encore à l’étude afin de ne pas surchargé les emplois du temps des élèves. Luc Chatel, ministre de l’Education, doit rencontrer les partenaires sociaux à cet effet. 

 

De nombreuses mesures sont donc prévues pour faire évoluer le lycée français. Si les idées paraissent plutôt bonnes, il faut encore attendre de savoir quels seront les moyens déployés pour les mettre en place.