Video choc: Affaire d’Outreau le témoignage d’une victime

Video choc: Affaire d’Outreau le témoignage d’une victime1

RédactionPublié le 22 mars 2011 - Lu 2 435 fois

Aîné des douze enfants reconnus victimes dans l’affaire d’Outreau, Chérif Delay raconte dans une courte vidéo les sévices sexuels subis dans son enfance.

« C’est le jour dont je me rappellerai toute ma vie. Il a commencé à me violer. J’avais mal ». Le bourreau, Thierry Delay, est le beau-père de Chérif et compagnon de sa mère, Myriam Badaoui. Dans une vidéo insoutenable publiée sur You Tube  Cherif Delay confie au monde entier la torture qu’il subissait.

Face à la caméra. Ses propos entrecoupés de long silence sont aussi violents que les sévices subis.  » Je lui ai dit que ça faisait mal. Il m’a dit ‘attends, tu vas connaître la vraie douleur’. J’ai pleuré ». . « Quand c’était fini, j’étais K-O, j’étais un légume ».

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui âgé de 21 ans, le fils de Myriam Badaoui (condamnée à 15 ans de réclusion) avait 8ans quand les violences ont débuté. Thierry Delay a pour sa part écopé de 20 ans de prison en 2004, lors du procès d’Outreau, pour viols, agressions sexuelles, proxénétisme et corruption de mineurs.

Installé aujourd’hui au Sénégal il confirme une nouvelle fois qu’il a été « abusé par neuf adultes » et qu’il a vu plusieurs enfants se faire violer devant lui « Des fois, Aurore se faisait violer devant moi. Elle criait en me regardant, en pleurant ».

Dix ans après la révélation de cette sordide histoire, la vidéo, extraite d’un documentaire en cours de réalisation, est la première véritable apparition publique du jeune homme. En appel en 2005, il se mure dans le silence. « Sidéré par la violence des attaques de la défense », explique Serge Garde, le journaliste qui a recueilli fin 2010 les longues confessions de cette victime d’Outreau, au Parisien.

Le 12 mai prochain aux Editions du Cherche Midi le jeune homme sortira un ouvrage intitulé « Je suis debout « .

Tags: , , , ,

Be Social,
Share !

Commentaires (1)

  1. Sankara dit le
    0

    Merci Karim de témoigner, de vaincre la honte et la culpabilité que ressentent tous les enfants abusés. Merci, parce que les gens ne veulent pas savoir, c’est trop dérangeant d’imaginer l’enfer enduré, à l’époque où le bonheur de grandir devrait nous fortifier. Il y a beaucoup d’enfants abusés. A moins de trouver suffisamment de soutien bienveillant pour se libérer, la plupart des victimes grandissent sans parler, murées dans un silence et une solitude indicible. Beaucoup deviennent à leur tour des tortionnaires. C’est probablement le cas de ta mère et sans doute de ton beau père. Les conséquences pour la société sont gravissimes. C’est pourquoi il faut être à l’écoute et aussi lutter contre la pornographie et le proxénétisme avec détermination. Ces défouloirs engendrent trop de passages à l’acte dégradants. Une travailleuse sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Newsletter

Inscrits toi à la newsletter, reçois le magazine et les derniers actus dans ta boîte mail pour profiter ainsi des bons plans chez nos partenaires !