Une enfant séparée de sa famille d’accueil pour cause… d’amour

Cindy, 5 ans, va devoir changer de famille d’accueil cette semaine car les services sociaux l’ont jugée trop attachée à ses parents adoptifs… et vice-versa.

Cette famille du Gers est bouleversée. Ils vont devoir se séparer de leur fille adoptive qu’ils élèvent depuis qu’elle a deux mois et demi. Les parents biologiques de Cindy ne pouvant pas s’en occuper, la mère était alcoolique et le père absent, elle a été confiée aux époux Boyer. Ils ont fondé peu à peu une famille, qui se terminera brutalement en fin de semaine.

Les service sociaux ont jugé que les liens entre les parents et l’enfant sont trop forts. L’Etat considère qu’une famille d’accueil ne doit pas remplacer la famille biologique d’un point de vue affectif. « Bien sûr, nous connaissions la règle du jeu », s’est lamenté Séverine Boyer, « les services sociaux nous demandent de nous attacher à l’enfant mais sans donner d’amour ». Avant de lancer : « mais nous ne sommes pas des robots, lorsqu’un enfant réclame de l’amour, il faut lui en donner. »

François Boyer, le mari de Séverine, ne comprend pas cette décision : « On a un bout de chou de cinq ans qui ne va pas comprendre grand-chose et qui va se retrouver du jour au lendemain sans personne. Et ça risque d’être dur », a-t-il prévenu. Pour lui, pas question de se laisser faire: « On fait ça pour casser un lien, pour fracasser un gamin ; je ne sais pas pourquoi on fait ça, d’ailleurs. On ne peut pas laisser faire ce genre de saloperies. Donc on va se battre. »

Les époux ont créé une page Facebook baptisée « Pour le bonheur de Cindy ». Bien qu’elle ne devrait pas avoir d’impact sur la décision des services de l’Etat, elle permettra de connaitre l’avis des internautes.

Cindy a rencontré sa nouvelle famille ce matin, et devrait les rejoindre définitivement vendredi.

Désolé, il n'y a aucun sondage pour le moment.

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer