L’Elysée a un nouveau voisin : le collectif « Jeudi Noir »

« Jeudi Noir », le collectif d’étudiants qui dénonce l’inaction des pouvoirs publics face au mal-logement, a annoncé vendredi l’installation d’une vingtaine de personnes dans un immeuble vide de la capitale. Rien de très original me direz-vous, sauf que le bâtiment en question se situe au 20 avenue Matignon, à quelques centaines de mètres du palais de l’Elysée et du ministère de l’Intérieur.

Ce squat a en fait été ouvert en toute discrétion fin décembre, selon le collectif. Toujours selon « Jeudi Noir », l’immeuble vide depuis 2006 appartient au groupe AXA. L’occupation a été constatée lundi dernier par un huissier, à la demande de l’association, afin d’avoir la preuve d’une présence dans les lieux depuis plus de trois jours et d’éviter une expulsion manu-militari en obligeant les autorités à recourir à une procédure judiciaire.

Depuis vendredi en fin de matinée, un important dispositif policier a toutefois été mis en place aux abords du bâtiment et son accès était interdit par les forces de l’ordre. Les forces de l’ordre n’autorisent que les sorties de l’immeuble.

Derrière sa magnifique facade d’acier et de verre, l’immeuble dissimule huit étages de 527 m2 chacun. Les occupants se sont installés tout le long des huit étages. Des matelas et des sacs de couchage sont disposés par terre. L’électricité fonctionne, l’eau également.

« Depuis les balcons du 8e étage (…) les galériens du logement peuvent admirer l’Elysée, en rêvant à des pouvoirs publics qui auraient le courage de réquisitionner les locaux vides à leur place. Tous les matins en se rasant, Sarkozy devra désormais affronter la réalité de la crise du logement », écrit le collectif dans un communiqué diffusé vendredi.

Le projet de Jeudi-Noir: « rester au moins le temps de la trêve hivernale ».

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer