Rien de neuf en 2019 !

rien de neuf

Ce slogan vous dit peut-être quelque chose… et pour cause ! Pour la deuxième année consécutive, et après la participation de plus de 15000 personnes l’an dernier, l’association Zero Waste France relance son Défi Rien de Neuf. Le but ? N’acheter aucun objet, meuble, vêtement ou quoi que ce soit d’autre dans le circuit de distribution classique.

 

Si Zero Waste France a décidé de mettre les français au défi pour la seconde fois, c’est dans l’unique but de promouvoir le zéro déchet, la récup, la revalorisation et la seconde main. En effet, nous sommes aujourd’hui dans une société où tout est jetable. Une mauvaise habitude difficile à perdre quand on voit l’offre de la grande distribution, ou encore de la fast fashion. Ce qui, chaque année, représente un vaste gaspillage, sans compter la pollution et l’argent qui s’envole par les fenêtres.

 

En effet, au-delà des problèmes écologiques qu’engendre cette surconsommation permanente, il est aussi question de budget. Et tout le monde n’en a pas un qui soit illimité ! Surtout pas les étudiant(e)s… Voilà pourquoi il vous serait profitable de participer à ce Défi Rien de Neuf, en vous inscrivant tout simplement sur la page dédiée. À la fin de l’année, vous aurez la satisfaction d’avoir contribué à un monde plus vert, tout en ayant préservé au maximum votre porte-monnaie !

 

Un défi au jour le jour

 

En choisissant de participer, vous serez invité(e) à indiquer vos différents achats, au fur et à mesure que vous les ferez. Qu’il s’agisse d’achats d’occasion, ou bien d’achats évités, grâce à une réparation, un emprunt ou un peu d’ingéniosité. Par exemple, faire réparer votre micro-onde, emprunter une perceuse, ou encore transformer un vieux meuble en nouvelle étagère.

 

Si vous faites certains achats neufs, il est aussi nécessaire de jouer le jeu, et de les indiquer également. Ainsi, le site pourra calculer les économies de ressources réalisées par vos soins au fil des mois. À titre d’exemple, acheter un manteau neuf revient à utiliser 110 kilos de matières premières. Un micro-ondes, quant à lui, équivaut à deux tonnes de matériaux et composants.

 

Un calcul prenant appui sur la base de données de l’Ademe, qui recense le coût écologique de chaque objet, en fonction des ressources nécessaires à sa production.

 

Réparer, réutiliser, revaloriser

 

Dès maintenant, essayez de réparer, réutiliser et/ou revaloriser, plutôt que de simplement remplacer. Cela vous coûtera beaucoup moins d’argent – étant donné que les objets et vêtements d’occasion ainsi que les frais de réparation sont bien moins onéreux qu’un achat neuf, tout en vous permettant de faire un geste pour la planète.

 

Pour cela, n’hésitez pas à vous rapprocher de sites internet, plateformes ou applications telles que Vinted, Le Bon Coin, Momox, United Wardrobe ou encore E-bay. Prenez l’habitude de chiner, et d’écumer les brocantes dès que vous en avez l’occasion, ou d’aller dans les magasins Emmaüs, qui regorgent souvent de trésors à bas prix.

 

Participez à des circuits courts, d’entraide, de prêt ou d’échange, comme Nextdoor ou Les Talents d’Alphonse, qui connectent les voisins entre eux, sans oublier les recycleries, qui revalorisent des objets abîmés et jetés alors qu’ils avaient juste besoin d’un petit coup de neuf.

 

Dernière astuce : les Repair Café, qui fleurissent de plus en plus, un peu partout en France, et qui proposent aux gens de venir faire réparer – mais surtout apprendre à réparer, certains objets du quotidien, afin de ne pas avoir à en racheter systématiquement au premier dysfonctionnement. Sinon, il y a sûrement un petit réparateur dans votre quartier !

Partagez4
Tweetez
Enregistrer
+1