Burn out étudiant : une réalité à ne pas ignorer

burn out étudiant

Incertitudes quant à l’avenir, surcharge de travail, pression familiale, stress, anxiété et manque de confiance… Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, peut-être souffrez-vous de surmenage ! Et loin d’être un mythe, le burn out étudiant n’est pas à prendre à la légère.

 

Réalité courante dans la sphère étudiante, le burn out touche aujourd’hui plus d’un étudiant sur cinq. Des chiffres alarmants, publiés dans la dernière enquête de la LMDE du 30 octobre 2015. 37% des élèves interrogés affirmaient alors souffrir de symptômes anxieux et plus de 30% se reconnaissaient en détresse psychologique. Depuis, la situation n’a guère changé et l’état de santé de la population estudiantine est très préoccupante.

 

Les raisons du burn out étudiant

 

Dans l’imaginaire collectif, les étudiants sont insouciants, plein de vie et débordants d’énergie. Une vision pour le moins assez éloignée de la vérité. En effet, si la grande majorité d’entre eux est plutôt bien dans ses baskets, l’autre moitié s’avère stressée, anxieuse, instable et mal dans sa peau. Des problèmes “d’adultes” qui touchent malheureusement de plus en plus de jeune, tous milieux confondus.

 

Difficile en effet de profiter de la vie quand on doit concilier cours, devoirs interminables, révisions, jobs alimentaires et pression familiale ! Un tableau peu encourageant qui s’assombrit encore un peu plus quand on regarde vers l’avenir, bien plus qu’incertain pour beaucoup. Fatigués de porter ce poids trop lourd pour leurs jeunes épaules, de plus en plus d’étudiants font un burn out. Ce à quoi il faut réagir vite !

 

Burn out ou coup de fatigue ?

 

Afin de vous faire aider, il est important de différencier le burn out de la fatigue passagère. Dès lors que vous aurez clairement identifié le problème, vous pourrez réagir afin de ne pas y laisser votre santé ! S’apparentant souvent à de la fatigue, le burn out se divise en deux phases :

 

 

 

Reprendre sa vie en main

 

Pas de panique, quelle que soit l’avancée de votre burn out étudiant, il est toujours possible d’en sortir ! Une seule condition : ne pas vous isoler !

 

 

 

 

Partagez69
Tweetez
Enregistrer
+1