Égalité salariale : un rêve qui devient (enfin) réalité ?

égalité salariale

Le 8 mars dernier, Journée internationale des droits des femmes, le gouvernement islandais annonçait une loi contre l’inégalité salariale. Votée 3 mois plus tard, cette loi est finalement entrée en vigueur le 1er janvier 2018. À ce jour, l’Islande est donc le premier pays à imposer cette égalité salariale à ses entreprises ! Et pour ça, on dit oui !

 

Tout travail mérite le même salaire

 

Désormais reconnue comme un délit par la loi, l’inégalité salariale n’aura bientôt plus lieu d’être sur le sol islandais. En effet, d’ici à 2022, toutes les entreprises du pays, qu’elles soient publiques ou privées, devront respecter la parité. Une égalité salariale qui se verra respectée grâce à l’Equal Pay Standard, un système de gestion salariale. Développé par les syndicats islandais, il permettra notamment aux entreprises concernées d’obtenir une certification prouvant leur réelle implication. Dans le cas contraire, les hors-la-loi auront à s’acquitter d’amendes plutôt douloureuses…

 

À quand une égalité salariale mondiale ?

 

Faisant partie des premiers pays à légiférer sur cette inégalité hommes-femmes, l’Islande était déjà un précurseur en la matière, bien avant cette fameuse loi. La discrimination salariale entre les deux genres était effectivement interdite sur le sol islandais depuis 1961 ! Seul problème, il n’existait pas réellement de solution lorsqu’une inégalité se présentait. Les victimes avaient pour seule option de porter plainte, ce qui n’était pas toujours facile. Désormais, ce sera à l’entreprise elle-même de vérifier et de s’assurer que tous ses employés sont payés de manière équitable.

 

égalité salariale

 

Ailleurs dans le monde, les inégalités hommes-femmes, surtout en termes de salaire, restent fortement prononcées. En France, l’écart salarial moyen se situe par exemple à 19% de différence. Une situation qui, si on en croit le Forum économique mondial (WEF), n’est pas prête de s’arranger… En effet, dans son rapport du 2 novembre 2017 le WEF ne prédit une disparition des inégalités de genre que dans une centaine d’années ! Les inégalités économiques, quant à elles, ne seront un mauvais souvenir que d’ici 217 ans… Ça fait quand même un peu long.

 

La France, 11ème du classement

 

À l’échelle mondiale, notre onzième place au classement annuel en matière de parité n’est pas honteuse. Malgré tout, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’atteindre le haut du podium. Afin de prendre la même route que l’Islande et devenir des champions d’égalité hommes-femmes, il semble judicieux à Marlène Schiappa, secrétaire d’État, de prendre exemple sur la Belgique. En effet, nos voisins du plat-pays sont bien mieux classés que nous et affichent un écart salarial moyen de 6,5%. Autrement dit, 3 fois moins qu’en France ! Elle invite également hommes et femmes à recourir au « Name and Shame », à savoir montrer du doigt les employeurs coutumiers des discriminations salariales.

 

Quoi qu’il en soit, l’initiative islandaise est une très bonne nouvelle ! Elle permet de commencer l’année sur une note positive et nous conforte dans l’idée qu’un jour, chacun et chacune pourra prétendre au même salaire, quelle que soit la carrière choisie.

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer